« Samedi 17 décembre, Olivier Giner a réitéré une opération qu’il avait menée il y a deux ans, pendant le confinement.

A l’époque, il avait estimé que la période était propice à inventer d’autres formes d’exposition et il avait accroché sept toiles 50 x 50 directement dans les rues de Toulouse, proposant aux passant de les emporter si cela leur faisait plaisir.

Cette fois-ci, il reprend le principe en le faisant évoluer: il a réalisé cinq silhouettes (Dragon, Licorne, chats, oiseau, vache) et propose de la même manière que celui qui la trouve en devient acquéreur.

“Ce travail n’aurait pas vu le jour sans l’aide de l’artiste Claude Fauré, qui a détouré à la scie-sauteuse les silhouettes”, précise Olivier Giner.

Mot d’ordre rappelant un jeu qui avait fait fureur chez les adolescents quelques années en arrière: Attrapez-les toutes !

Comme en 2020, le peintre demandait juste aux acquéreurs de laisser un mot, même anonyme sur les réseaux sociaux ou autres pour pouvoir suivre au moins un temps la vie de ses créatures. » @actu.fr