Bonjour à toutes & tous !

De nouveau ; Une Belle & bonne année 2023, on vous souhaite le meilleur ! 🎇🎈☀️
C’est avec une grande joie renouvelée que l’équipe de la Mosaïque vous invite au vernissage de la deuxième exposition de l’année ; Élisabeth Lombard, Chris « Fœtus » Sztermula & Nicole Bersia !

On se donne rendez-vous le 27/01 à partir de 18h30 pour rencontrer des univers oniriques & poétiques 😉 ! Exposition du 26/01 au 15/02/2023. On vous attend nombreux 😍🙏

Planning des artistes :

Lombard Élisabeth : 27 Janvier, 03 & 10 Février

Sztermula « Fœtus » Chris : 28 Janvier, 04 & 11 Février

Bersia Nicole : 28 Janvier, 02 & 08 Janvier

Nom de l’artiste : Lombard Élisabeth

Peintre onirique, Elisabeth Lombard est une voyageuse en apesanteur. « Son œuvre symbolique au médiéval surréaliste », pratique le repliement narratif et l’alternance d’écritures ; ligne claire, ligne grasse qui défigure dans l’élégance et mène la forme à l’acceptable de son informe.

L’inspiration emprunte la route de la Soie, les enluminures médiévales, les folies de jardins du XVIIIe, une iconographie rupestre nourrie aux laits du Bassin Méditerranéen.

L’image se lit à l’oriental, de droite à gauche ; point de chute fictif de son intrigue.

La technique rudimentaire ritualisée et précise, explore les médiums employés à minima dans le pigment cru. Maroufle les papiers peints revisités sur papiers calligraphie. 

Passer de l’eau sur la toile tendue, lui donner une trame orthogonale, esquisser la scène à grands traits de fusain mouillé : calame, plumes, encres, crayons à la cire, pierre noire, papiers Xuan, indigo ; L’histoire peut commencer, l’énigme se poser.

Elle s’élabore en vue rapprochée, se griffonne en désordre narratif, se parachève dans l’équilibre des masses, des enchevêtrements, des lumières et des lignes droites constructives. Le sujet porteur restant celui des « Voyages » lorsque s’impose aujourd’hui un nouvel Exotisme de proximité.

Site web: https://www.elisabeth-lombard-peintre.com

Nom de l’artiste : Sztermula « Chris » Foetus

« Soyons francs d’emblée. Chris est une brute. Comme on les aime. Et l’homme et son œuvre sont résolument urbains. Certaines de ses œuvres ornent d’ailleurs, de manière tout à fait autonome, des façades bruxelloises et enrichissent le paysage de la ville. Notre paysage. Chris est un sacré sauvage. Comme on les respecte. Ses images, dessins, vinyles, toiles et autres, sont violents, à l’instar d’un monde violent, ultra violent, et dénoncent, sombres, véhéments, intelligents, imaginatifs, mais aussi avec un humour perçant et magistralement dosé. Et il y a cohérence et complétude ; rien n’est épargné. La pollution, les conditions de travail, les guerres, la psychiatrie, l’extrémisme religieux de tous bords, le machisme, le fonctionnariat, la pornographie pullulante, Le contrôle social, la malbouffe, la cruauté qu’engendre les villes, la surproduction du superflu et du superficiel et leur surconsommation à outrance ; tout est traité, avec élan, et avec une radicalité picturale qui ose, qui ose. » Extrait du livre de Tom Nisse « Les travailleurs de la nuits » aux éditions Maelström

Site web: https://www.flickr.com/photos/christophesztermula/

Nom de l’artiste : Bersia Nicole

Céramiste autodidacte depuis quelques années, lors d’un stage de cuisson « RAKU » j’ai eu la révélation pour la finition des objets que je créais. 

Mes pièces sont donc cuites selon cette méthode japonaise, ce qui rend chaque pièce unique. 

Le RAKU réunit tous les éléments naturels, terre, eau, feu, et air ce qui rend le résultat aléatoire et de ce fait le bonheur de découvrir le résultat : le Bonheur dans le hasard.

Ce bonheur j’aime le transmettre au travers de stages que j’organise pour des cuissons RAKU, de belles journées en perspective, les stagiaires repartent enchantés !

Site web: michel.bersia@wanadoo.fr